Actualités disciplinaires

Les articles RSS

  • Animation pédagogique- Programme STSS

    Diaporama de l’animation du 8 et 17 avril 2019 : Réforme de la série ST2S, programme de STSS (première), ETLV, place du numérique dans le programme de STSS

  • Résultats de l’enquête Noyades

    L’enquête NOYADES est réalisée par questionnaire auprès des services de secours organisés (pompiers, Samu-Smur, etc.) du 1er juin au 30 septembre en France métropolitaine et en Outre-mer.

  • La médiation en santé

    Le non-accès à la prévention et aux soins fait l’objet d’une attention croissante en France. La lutte contre le non-recours est un objectif inscrit dans le PRAPS et comme objectifs stratégiques de l’Assurance Maladie. Dans ce contexte, la médiation en santé apparait comme une solution pour agir sur les difficultés des personnes les plus éloignées de l’offre de soins et de prévention présentes sur le territoire.

  • Guide pour accompagner l’évaluation des effets d’un projet

    Promotion Santé Suisse a créé un guide pour évaluer des projets qui encouragent la pratique d’une activité physique suffisante. Ce guide présente des exemples d’indicateurs d’évaluation, une comparaison des méthodes d’évaluations qualitative/ quantitative.

  • Poliovirus Containment Animation

    Containment of polioviruses is crucial to securing a lasting polio-free world. Polioviruses will be kept after eradication in a limited number of laboratories and vaccine manufacturing facilities worldwide. Containment of these viruses is about making sure that safeguards are in place to minimize the risk of their release into communities, which could have devastating consequences.

  • Résultats de l’Enquête nationale EnCLASS

    En 2018, l’expérimentation d’alcool, de tabac et de cannabis est en recul chez les collégiens par rapport à 2014 ; les tendances d’usage sont moins uniformes chez les lycéens, EnCLASS dévoilés mardi par l’Office français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

  • Infographie : tabagisme et inégalités sociales en IDF

    À l’occasion de la journée mondiale sans tabac du 31 mai 2019, l’ORS Île-de-France publie des chiffres clés sur le tabagisme en Île-de-France. Quelle est la prévalence du tabagisme quotidien en Île-de-France ? Comment a-t-elle évolué depuis 2016 ? Les femmes fument-elles autant que les hommes ? En quoi le tabagisme et le tabagisme passif révèlent-ils encore des inégalités sociales ?

  • Maladie de Lyme

    L’incidence de la maladie de Lyme a progressé au cours des dernières années en France. Dans le même temps, la remise en question de la fiabilité des tests sérologiques et l’insuffisante sensibilisation des professionnels au dépistage de cette maladie complexe en compliquent le diagnostic.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Sélections

  • Implant files 📽️

    Un consortium international de plus de 250 journalistes d’investigation et 59 médias, dont « Le Monde », a enquêté sur les carences du contrôle des dispositifs médicaux.
    Aux Etats-Unis, elles ont causé 82 000 morts et 1,7 million de blessés en dix ans.
    Le dossier du monde, paru le 26 novembre en révèle les principaux résultats. En Europe et notamment en France, l’enquête révèle que l’absence de suivi rigoureux des incidents, l’opacité du recueil d’informations ou la non-publicité des données recueillies rendent impossible toute évaluation sérieuse des risques liés à ces implants.

    "Implant files » : comment se perd la trace des implants médicaux, Le Monde, Publié le 26 novembre 2018

  • Prise en charge des troubles du comportement alimentaire (TCA) 📽️

    Reportage au cœur des services d’addictologie, d’endocrinologie, de médecine physique, de pédiatrie et d’hépato-gastroentérologie du CHU de Nantes. Précurseurs et reconnus dans la prise en charge de l’anorexie et de la boulimie, ces différents services assurent une prise en charge experte, personnalisée et adaptée à chaque cas et à chaque étape de l’évolution de la maladie pour ces enfants, adolescents et adultes.

    Prise en charge des troubles du comportement alimentaire (TCA), CHU de Nantes, Ajoutée le 27 nov. 2018

  • Solitude ET handicap ou maladie chronique : la double peine

    Problèmes de douleurs, de fatigue ou encore de mobilité, temps consacré aux soins ou aux démarches administratives…
    Comment faire pour avoir une vie sociale quand un handicap ou une maladie chronique mobilise tout le temps et toute l’énergie du quotidien ?

    A l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre, la Fondation de France dévoile les résultats de son étude 2018 sur les solitudes en France consacrée, cette année, aux personnes handicapées ou malades.
    12 % subissent une double peine : vivre avec un handicap ou une maladie chronique ET être isolées.

  • Bouger pour rester en bonne santé ?

    Pourquoi est-il donc si important de se bouger pour rester en bonne santé ? Et quels sont les mécanismes biologiques impliqués ?

    Le dossier du nouveau n° du Magazine de l’Inserm vous éclaire sur les bienfaits de l’activité physique : courez le lire....




    Activité physique et pratique sportive pour toutes et tous, France Stratégie, 22.11.18

    Le magazine n°41- Inserm

  • 5 conditions à la mise en oeuvre du logement d’abord

    Entre 2001 et 2012, le nombre de personnes sans abri a augmenté de 50 %. Du fait d’une augmentation des niveaux de loyers dans les grandes villes et de la diminution du nombre d’emplois disponibles et correctement rémunérés, l’exclusion de l’accès au logement concerne de plus en plus de personnes. Depuis 30 ans, diverses solutions d’hébergement et de logement sont proposées aux personnes sans domicile. Ces solutions suivent une logique de parcours devant mener de la rue à un logement, par de multiples étapes : hébergement d’urgence, puis de réinsertion, logement adapté et en logement ordinaire.
    Ce parcours en escalier se donne pour objectif de « préparer » la personne à habiter son futur logement par la mise en œuvre d’un accompagnement.

    Dans les faits, la dernière marche de l’escalier, c’est-à-dire le logement ordinaire, est un objectif difficilement accessible.
    Les raisons sont multiples : faiblesse de l’offre de logements aux loyers accessibles, politique d’attribution des logements sociaux souvent défavorable aux personnes en grande précarité, évaluation de la « capacité à habiter » sujette à certains préjugés, absence d’accompagnement adéquat.
    Ce parcours où chaque marche se franchit après vérification du « mérite » ou de la « capacité à habiter » de la personne constitue un vecteur
    d’exclusion.

    Face à cette situation, plusieurs pays, et certains acteurs du logement en France, ont tenté d’inverser la logique, et de revenir à l’essence même du droit au logement : le logement doit être un préalable. Son caractère stable et sécurisant est une condition nécessaire et obligatoire à l’éventuelle reconstruction de la personne, et plus globalement à son bien-être.

    Parution du rapport annuel « Cinq conditions à la mise en oeuvre du logement d’abord »