« Le Monde » en 2011, 2012 et 2013

Cette rubrique présente un classement par ordre chronologique d’articles, liés au champs de la santé et du social, du quotidien Le Monde. La présentation des articles
facilite la recherche de l’article choisi sur le site du journal Le Monde.fr. Cette sélection n’est pas exhaustive.

Cet accès n’exclut pas tous les périodiques médico-sociaux qui se révèlent être également une source nécessaire à notre enseignement. Vous pouvez y accéder par le site du Réseau National de Ressources en Sciences Médico-Sociales, rubrique Actualités.

Les articles RSS

  • « Le Monde » juillet 2013

    , par Martine Despujols

    « Voici » le dépouillement du monde de juillet 2013, vous trouverez en lien avec chaque article des sites à consulter, n’hésitez pas, certains peuvent donner lieu à des activités (...)

  • « Le Monde » juin 2013

    , par Martine Despujols

    Voici le dépouillement du monde de juin 2013, vous trouverez en lien avec chaque article des sites à consulter, n’hésitez pas, certains peuvent donner lieu à des activités (...)

  • « Le Monde » avril 2013

    , par Martine Despujols

    Voici le dépouillement du monde d’avril 2013, vous trouverez en lien avec chaque article des sites à consulter, n’hésitez pas, certains peuvent donner lieu à des activités (...)

  • « Le Monde » mai 2013

    , par Martine Despujols

    Voici le dépouillement du monde de mai 2013, vous trouverez en lien avec chaque article des sites à consulter, n’hésitez pas, certains peuvent donner lieu à des activités (...)

  • « Le Monde » mars 2013

    , par Martine Despujols

    Voici le dépouillement du monde de mars 2013, vous trouverez en lien avec chaque article des sites à consulter, n’hésitez pas, certains peuvent donner lieu à des activités (...)

  • « Le Monde » février 2013

    , par Martine Despujols

    Voici le dépouillement du monde de février 2013, vous trouverez en lien avec chaque article des sites à consulter, n’hésitez pas, certains peuvent donner lieu à des activités (...)

  • « Le Monde » janvier 2013

    , par Martine Despujols

    Voici le dépouillement du monde de janvier 2013, vous trouverez en lien avec chaque article des sites à consulter, n’hésitez pas, certains peuvent donner lieu à des activités (...)

  • « Le Monde » décembre 2012

    , par Martine Despujols

    Voici le dépouillement du monde de décembre 2012, vous trouverez en lien avec chaque article des sites à consulter, n’hésitez pas, certains peuvent donner lieu à des activités (...)

  • « Le Monde » novembre 2012

    , par Martine Despujols

    Voici enfin, le dépouillement du monde de novembre 2012, vous trouverez en lien avec chaque article des sites à consulter, n’hésitez pas, certains peuvent donner lieu à des (...)

  • « Le Monde » octobre 2012

    , par Martine Despujols

    Voici la revue de presse d’octobre 2012, vous trouverez des liens avec quelques sites pour aller plus loin et cette fois-ci ils sont actifs. N’hésitez pas, certains sites sont (...)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Sélections

  • Perturbateurs endocriniens : risque ou danger ?

    Si la définition des PE donnée par l’OMS en 2002 s’avère consensuelle dans le monde scientifique, la liste des critères permettant de les qualifier fait encore débat.
    Pourtant, ces questions sont primordiales puisqu’elles permettent de déterminer si une substance peut être autorisée ou non. Ainsi, les règlements européens « Produits phytopharmaceutiques » et « Biocides », imposent l’interdiction pure et simple d’un produit dès lors qu’il est qualifié de perturbateur endocrinien.
    C’est un changement majeur d’approche : le seul danger est pris en compte, et non plus le risque.
    Cette nouvelle approche considère qu’il n’existerait aucune dose sans effet, seule la dose zéro de PE étant acceptable, ce qui signifie qu’ils doivent être interdits.

    Risque ou danger ?
    Si les perturbateurs endocriniens constituent bien un danger, c’est à dire qu’ils ont le potentiel de causer un effet néfaste, une analyse de risques examine toujours le niveau d’exposition au danger.

    Quand une question scientifique devient politique
    Le débat scientifique ne se mène hélas pas en toute sérénité, les perturbateurs endocriniens sont l’occasion pour certaines parties prenantes (médias, associations, ONG…) de mener un combat pour obtenir un glissement de l’approche de l’évaluation de risques (utilisée jusqu’alors pour juger de la possibilité et des conditions d’utilisation de tous les composés qui doivent faire l’objet d’une autorisation), à une approche basée sur l’évaluation du seul danger.

    Les perturbateurs endocriniens : quelle(s) vérité(s) ?, Cerin, numéro 160 page 5, JANVIER - FÉVRIER 2018

  • Epidémies de dengue, rougeole

    Le 26 mars 2018, le préfet de La Réunion a déclaré le niveau « épidémie de faible intensité » du dispositif ORSEC de lutte contre les arboviroses.
    La Cellule d’intervention en région Océan Indien assure la surveillance épidémiologique de la dengue sur l’île de la Réunion et en publie chaque semaine les données dans un point épidémiologique. L’épidémie actuelle pourrait continuer à s’intensifier dans les semaines à venir. En effet, la population n’est pas immunisée contre la dengue (seuls 3,1 % de donneurs de sang, testés pour la dengue en 2008, avaient des anticorps contre le virus) et les conditions météorologiques actuelles sont propices au développement des vecteurs.

    Epidémie de Dengue, Santé Publique France, 6 avril 2018

    Après avoir diminué entre 2012 et 2016, le nombre de cas de rougeole augmente de manière importante depuis novembre 2017.
    Cette situation est la conséquence d’une couverture vaccinale insuffisante chez les nourrissons (79% avec deux doses de vaccin au lieu des 95% nécessaires), les enfants et les jeunes adultes.
    La très nette augmentation du nombre de cas depuis novembre 2017 en Nouvelle-Aquitaine se prolonge en 2018, avec la survenue de plusieurs foyers épidémiques dans cette région ainsi que dans d’autres régions françaises.

    Epidémie de rougeole, Santé Publique France, 5 avril 2018

  • Rénovation urbaine. L’espace comme remède à la question sociale ?

    Depuis le début des années 2000, les quartiers prioritaires des politiques de la ville sont engagés dans un processus de profonde transformation, dans le cadre du PNRU instauré par la loi du 1er août 2003 d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine dite « loi Borloo ».

    Ce programme repose sur une condamnation du modèle urbain des grands ensembles, la refonte de la trame urbaine de ces quartiers populaires et une transformation massive de l’offre de logements.

    Alors que le PNRU est en voie d’achèvement (les dernières opérations devant être livrées en 2020) et qu’un Nouveau Programme national de renouvellement urbain (NPNRU), moins ambitieux mais reprenant ses principaux postulats, a été adopté, l’article de Métropolitiques propose de revenir sur les origines, les effets et les enjeux politiques, sociaux et territoriaux de la rénovation urbaine.

    Rénovation urbaine. L’espace comme remède à la question sociale ? Métropolitiques eu
    par Emmanuel Bellanger & Anaïs Collet & Fabien Desage & Pierre Gilbert, le 05/04/2018

  • Panorama : les femmes en quartiers prioritaires

    Les différences et les inégalités entre les femmes et les hommes sont-elles accentuées au sein des quartiers prioritaires par rapport au reste du territoire ?

    A partir des données de l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV), publiées dans les fiches 2016 et 2017, le CGET dresse un panorama de la situation des femmes dans les quartiers prioritaires concernant l’éducation, l’emploi et le sentiment d’insécurité.

    Panorama : la situation des femmes en quartiers prioritaires, CGET, 8 mars 2018

  • Qu’est-ce qu’une inégalité ?

    Définir les inégalités est une opération complexe et un exercice rarement pratiqué, ce qui est assez étonnant vu l’ampleur du débat sur ce sujet. Le dictionnaire nous dit qu’ « une inégalité est ce qui n’est pas égal ».

    Et qu’une égalité (aequalis en latin) est ce qui est uni, de même niveau. « Semblable en nature, en quantité, en qualité, en valeur », note le dictionnaire Larousse. On reste sur sa faim.

    L’Observatoire des inégalités propose la définition suivante : on peut parler d’inégalités « quand une personne ou un groupe détient des ressources, exerce des pratiques ou a accès à des biens et services socialement hiérarchisés », sous-entendu : « et qu’une partie des autres ne détient pas ».
    Que voulons-nous dire par là ? Cette définition mérite quelques explications.

    D’abord, pour parler d’inégalités, il faut que l’accès aux biens, aux services ou aux pratiques puisse se classer, être valorisé de façon hiérarchique ; sinon, il ne s’agit plus d’inégalités, mais de différences. Une différence ne devient une « inégalité » que lorsque ce dont on parle peut être hiérarchisé.

    Pour comprendre les inégalités, il faut croiser les domaines avec des catégories de populations pour répondre à la question : « des inégalités de quoi entre qui et qui ? »

    Qu’est-ce qu’une inégalité ?, Analyses, Observatoire des inégalités, 5 avril 2018