Rénovation urbaine : impact sur la cohésion sociale, la santé, l’emploi, la pauvreté...

, par Kathy Ajakane


Articulé autour de trois études et 27 fiches thématiques, l’Observatoire national de la politique de la ville, présidé par Jean-François Cordet, dresse un panorama de la situation économique et sociale des 1 514 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Ce rapport a été remis à Patrick Kanner, ministre de la Ville de la Jeunesse et des Sports, et à Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la politique de la ville, le jeudi 6 avril 2017.

Infographies




Extraits du rapport




Implantation de l’offre de soins dans les quartiers prioritaires
La densité de médecins se situe dans la moyenne des pays de l’OCDE. Cependant, elle est inégalement répartie sur le territoire, avec un rapport de 1 à 2 pour la densité départementale de médecins généralistes libéraux et de 1 à 7 pour celle des médecins spécialistes libéraux. Cette inégale répartition s’observe également au niveau des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QP).

Etat de santé des résidents des quartiers prioritaires alsaciens
L’Observatoire régional de la santé d’Alsace a été chargé par l’ARS de réaliser des cartes d’identité territoriales de santé pour les quartiers prioritaires d’Alsace, présentant une analyse de l’état de santé et des déterminants de santé des habitants de ces quartiers.

Recours aux soins libéraux des quartiers prioritaires d’Alsace
Une collaboration entre l’observatoire régional de santé (ORS) d’Alsace et la Direction de la coordination de la gestion du risque de la région Grand Est, portée par la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) du Bas-Rhin, a permis l’analyse des niveaux de recours aux soins libéraux des assurés du régime général de la Sécurité sociale des quartiers prioritaires (QP) d’Alsace et de les comparer à ceux de l’ensemble des assurés d’Alsace.

Revue et pauvreté dans les quartiers prioritaires
La pauvreté est souvent mesurée à partir de la seule approche monétaire. Cependant le revenu ne constitue qu’un déterminant partiel des conditions de vie des personnes (ou des ménages) telles qu’elles sont objectivement observées ou subjectivement ressenties.
La pauvreté peut également, être mesurée via l’accès à des dispositifs spécifiques destinés à lutter contre la pauvreté et l’exclusion – minima sociaux,
couverture maladie universelle complémentaire, etc – et accessibles sous conditions de ressources.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)