Journée mondiale de lutte contre le sida

, par Kathy Ajakane

Au 30 juin 2017, 24 301 infections à VIH concernant des adultes de 15 ans et plus, diagnostiqués entre 2012 et 2016, ont été déclarées à Santé publique France.

Ces découvertes de séropositivité concernaient 28% d’hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH), 18% de femmes hétérosexuelles, 15% d’hommes hétérosexuels et 1% d’UDI.

VIH/hépatites, la face cachée des discriminations

Pour la troisième année consécutive, le rapport "VIH/hépatites, la face cachée des discriminations" poursuit sa traque des inégalités et des discriminations que subissent les personnes concernées par le VIH et les hépatites, qu’elles soient porteuses de virus ou vulnérables au risque d’infection. Dans la continuité de la précédente édition, il s’obstine à débusquer les entraves qui limitent leur accès aux droits, en considérant la diversité des formes qu’elles revêtent.

La discrimination constitue un phénomène multidimensionnel, à l’intersection de logiques politiques, juridiques et sociales. Il s’agit de s’attaquer aux multiples facteurs de vulnérabilité qui produisent des inégalités dans l’accès aux soins et à la prévention. Les politiques répressives, minutieusement analysées dans ce rapport, contribuent ainsi aux phénomènes de stigmatisation et aux pratiques discriminatoires.

VIH/hépatites, la face cachée des discriminations. Rapport 2017, Aides, 2017, 80 p.

Journée mondiale du sida, 1er décembre 2017, BEH

L’épidémie cachée reste importante, autour de 25 000 PVVIH non diagnostiquées, et elle est concentrée chez les hommes (70%) et dans deux populations : les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) (40%) et les personnes hétérosexuelles d’origine étrangère (migrants originaires d’Afrique subsaharienne pour la plupart) (40%).

Journée mondiale du sida, BEH publié le 28.11.17, 1er décembre 2017

Données épidémiologiques

En 2016, le nombre de découvertes de séropositivité VIH est estimé à environ 6 000. Ce nombre a diminué de 5% par rapport à 2013, alors que dans le même temps, l’activité de dépistage en laboratoires a augmenté de 4% (5,4 millions de sérologies VIH réalisées en 2016).

Le nombre de tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) réalisés en 2016 dans le cadre d’actions de « dépistage communautaire » est de 56 300 et touche toujours les populations les plus exposées au VIH (32% d’HSH et 31% de migrants en 2016).

Ce nombre a diminué par rapport aux 2 années précédentes (autour de 62 000), mais la proportion de TROD positifs reste élevée. En 2016, près de 75 000 autotests ont été vendus en pharmacie, sans possibilité néanmoins de savoir quelle population en a bénéficié.
Le nombre de TROD communautaires et de ventes d’autotests reste marginal par rapport à l’activité de dépistage réalisée en laboratoires.

Infection par le VIH et IST bactériennes. Données épidémiologiques, Santé publique France, 2017-11, 8 p.

Sida, le patient expert

France Inter, 27.11.17

Les 1er militants contre le sida


Production : ANRS, Durée : 9 min 00 s, Année de production : 2013, Date de diffusion : 27/11/2017

Stratégies politiques de lutte contre le VIH-Sida :

La politique de lutte contre le sida et les IST repose sur trois grands groupes d’acteurs : les administrateurs de la Santé, les soignants et les chercheurs et les associations oeuvrant pour la prévention et la prise en charge des IST/VIH et les associations d’usagers. Chacun contribuant à une prise en charge globale.

Ces trois grands groupes échangent constamment au sein d’espaces dédiés :
Les coordinations régionales de la prise en charge du VIH (COREVIH) ont une mission d’amélioration et d’harmonisation de la prise en charge des patients vivant avec le VIH sur les régions ainsi que de coordination de la prévention.

Dans ce cadre, le COREVIH des Pays de la Loire s’est fixé comme objectif d’obtenir un recueil épidémiologique exhaustif de l’infection sur les Pays de Loire, d’améliorer et d’harmoniser la prise en charge des patients notamment en mettant en place un dispositif régional d’éducation thérapeutique, enfin de contribuer à l’amélioration du dépistage et à la réduction des risques en sensibilisant les professionnels mais aussi le grand public, et en favorisant le déploiement et l’utilisation de tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) et des autotests du VIH.

Journée mondiale de lutte contre le sida 1er décembre 2017. Dossier de presse
Coordination régionale de lutte contre le VIH (COREVIH) Pays de la Loire, 2017, 24 p.

Campagne de prévention

Le 1er décembre, le ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France lancent une campagne de prévention de 4 visuels mettant en avant des points positifs de chaque technique de dépistage avec la signature « Les modes de dépistage du VIH s’adaptent à votre vie ».

L’objectif est de lever des barrières d’ordre psychologique telles que le stress lié à l’attente des résultats ou la crainte d’être stigmatisé et des barrières d’organisation du quotidien telles que la difficulté à trouver du temps ou à obtenir un rendez-vous.

Consulter le communiqué de presse sur le site de santé publique France

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)