Lutter contre la pauvreté des familles et des enfants

De manière synthétique, l’ensemble des documents constituant ce dossier met en avant les principaux enseignements suivants :

• l’importance du taux de pauvreté des enfants, près de 20%, nettement supérieur à celui de l’ensemble de la population, de l’ordre de 14% ;

• deux types de familles sont particulièrement concernés par la pauvreté, les familles monoparentales d’une part, les familles nombreuses d’autre part ;

• les contraintes pesant sur ces familles conduisent à des conditions de vie très difficiles, difficulté à joindre les deux bouts en matière budgétaire, renonciation à certains biens et services, notamment en matière de santé ou de logement ; les conséquences en sont particulièrement inquiétantes pour les enfants, se traduisant notamment en matière de santé et de réussite scolaire, risquant de les entrainer à terme dans un cycle de reproduction de la pauvreté ;

• ce constat apparaît particulièrement préoccupant lorsqu’on s’intéresse aux familles qui ont recours aux services de solidarité et à l’aide des associations ; ainsi, les enfants qui vivent dans un logement précaire, ou d’urgence, voire dans un bidonville ou à la rue font face à des difficultés souvent insolubles pour accéder à une scolarité un tant soit peu normale.

Synthèse - Lutter contre la pauvreté des familles et des enfants - Constats et propositions du HCFEA, Rapport adopté par le Conseil de la famille le 5 juin 2018

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)