Comparateur des territoires : indicateurs sur les niveaux de vie et inégalités

Le comparateur des territoires, réalisé par le Compas, bureau d’études spécialisé dans l’analyse des données sociales, en partenariat avec la Gazette des communes et l’Observatoire des inégalités, permet en un seul coup d’œil d’accéder à différents indicateurs qui situent les niveaux de vie pour toutes les communes de France métropolitaine.

Communes les + inégalitaires

Parmi les villes les plus inégalitaires, on compte aussi des villes pauvres. Mulhouse, dans le Haut-Rhin, (indice de Gini : 0,34) en est le parfait exemple. Avec un revenu annuel médian bas (15 500 euros), cette grande ville compte aussi 32 % de personnes pauvres. Mulhouse voit se côtoyer des personnes très démunies et d’autres très riches. Les inégalités y sont tirées par le bas.

Communes les + égalitaires

Les communes les plus égalitaires sont plus souvent homogènes : il y règne un certain entre-soi. L’exemple de Montigny-le-Bretonneux, dans les Yvelines, est parlant. Le revenu annuel médian des habitants est élevé (28 300 euros), tout comme le revenu minimum des plus riches (46 000 euros), et le taux de pauvreté y est particulièrement bas (5,7 %), 2,5 fois moins élevé que la moyenne nationale.
Parmi les villes les plus égalitaires, on trouve également des villes très pauvres, comme Grande-Synthe (indice de Gini : 0,22), dans le Nord.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)