Des pestiférés sortent des fosses

" Nous ne nous attendions pas à rencontrer de telles quantités de dépouilles !", confie Yves Lebechennec. Surtout sur l’emplacement d’un ancien garage.
Le membre du service archéologique d’Amiens-Métropole (Somme) vient en effet de mettre au jour avec ses collègues des fosses exceptionnelles dans le cadre de fouilles préventives d’une parcelle de la ville.

En 1632, « la municipalité a demandé à l’hôtel-Dieu de prendre en charge tous les pestiférés » manifestement dans le but de créer un cordon sanitaire et de prendre des mesures d’isolement, précise Elodie Jadelot. " C’est ainsi que dans ces fosses, nous retrouvons toutes les tranches d’âge et catégories sociales, comme c’est souvent le cas avec la peste ", poursuit l’anthropologue.

Les sépultures de crise étant très rares, les chercheurs voient dans le cas d’Amiens une aubaine.

A Amiens, des pestiférés sortent des fosses, Sciences et Avenir, Par Bernadette Arnaud le 09.10.2017

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)