Concilier « Zéro alcool pendant la grossesse » et API des 1ères semaines

Les nouvelles pratiques de consommation d’alcool, marquées par le développement de l’alcoolisation ponctuelle importante (API) chez les jeunes femmes, induisent une reconfiguration des risques dans le cadre des grossesses.

En effet, si la consommation quotidienne d’alcool est restée stable, entre 2010 et 2014 chez les femmes âgées de 25 à 34 ans, les prévalences d’épisodes d’API ont évolué à la hausse : les API mensuelles mesurées par le Baromètre santé concernaient 28% des étudiantes en 2014 contre 19% en 2010 et 11% en 2005.

Méthode :
Le choix a été fait de recueillir et d’analyser le contenu des discussions
de femmes enceintes révélant avoir consommé de l’alcool au cours de leur grossesse, entre février 2014 et juillet 2015, sur des forums de discussions Internet.

Quelques résultats :

  • 23% des femmes concernées avaient continué à en boire pendant leur grossesse.
  • 86% des Français disent savoir qu’une seule ivresse est dangereuse pour l’enfant à naître.
  • 80% culpabilisent d’avoir consommé de l’alcool alors qu’elles avaient un projet de grossesse
  • Le message de prévention « Zéro Alcool pendant la grossesse », ainsi que les conséquences potentielles d’une consommation d’alcool pendant la grossesse sur l’enfant à naître, sont bien connus de ces femmes enceintes.

Une enquête : Concilier « Zéro alcool pendant la grossesse » et alcoolisation ponctuelle importante des premières semaines - BEH - N° 11 - 16 mai 2017

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)