Pour une politique de la petite enfance

30 millions de mots en moins : à quatre ans, un enfant issu d’une famille défavorisée a entendu 30 millions de mots de moins qu’un enfant de famille aisée.
Il maîtrise aussi deux fois moins de mots en moyenne qu’un enfant de milieu favorisé, ce qui ralentira son apprentissage ultérieur de la lecture.

En 1962, dans la petite ville de Ypsilanti aux États-Unis, une équipe de professionnels de crèches et de chercheurs décident de prouver que les inégalités peuvent être corrigées dès le plus jeune âge. Ils mettent au point le Perry Preschool Project, à destination d’enfants défavorisés âgés de 3 à 5 ans : sessions de lecture individualisées, jeux autour du langage à l’occasion des repas, insistance sur le développement social et émotionnel en même temps que cognitif, implication très forte des parents.

Une vision, un objectif et une méthode pour renouveler la politique de la petite enfance

Rapport : Investissons dans la petite enfance – L’égalité des chances se joue avant la maternelle - Terra Nova- 31 mai 2017

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)