Enseignement d’exploration « Santé et Social »

Les articles RSS

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Sélections

  • DEPICT : les ados face au tabac, émergence d’inégalités sociales

    La France a un des taux de tabagisme les plus élevés parmi les pays occidentaux, particulièrement chez les adolescent.e.s, avec 61% des lycéen.ne.s déclarant avoir déjà fumé une cigarette au cours de leur vie et 23% fumant de manière quotidienne.

    Le niveau de tabagisme est stable depuis les années 2000, même si les pourcentages de fumeur.se.s parmi différents groupes socioéconomiques ont évolué avec le temps : le taux de tabagisme a particulièrement diminué chez les personnes les plus diplômées et les plus favorisées en termes de statut d’emploi et de niveau de revenus. Ainsi, en 2016, la prévalence du tabagisme quotidien était presque deux fois plus importante parmi les adultes sans diplôme que chez celles et ceux ayant un diplôme supérieur au baccalauréat.

    Plusieurs études françaises ont montré l’émergence de ces inégalités sociales dès l’adolescence, une période clé du point de vue de l’initiation du tabac.
    En effet, la précocité de l’initiation du tabac et le tabagisme régulier à l’adolescence prédisent un risque élevé de dépendance à la nicotine à l’âge adulte.

    Les adolescent.e.s face au tabac : émergence précoce des inégalités sociales. L’étude nationale DePICT (2016), Beh, Fabienne El-Khoury Lesueur, Camille Bolze, Maria Melchior, 29 mai 2018

    Le tabac est la 1ère cause de cancers, loin devant d’autres facteurs de risque. Chaque année, il est responsable de 45 000 décès par cancer.
    Test en ligne de l’InCa : Tabac et cancers

  • Etude européenne sur la sédentarité

    L’association Attitude Prévention a mené dans 8 pays une étude qui a permis d’évaluer le niveau de sédentarité des Européens, leur degré de connaissance de ses méfaits pour la santé, les activités de loisirs préférées des Européens ainsi que l’influence des infrastructures dédiées à l’activité physique et/ou sportive sur le niveau de pratique.

    Les Européens passent en moyenne 7h26 assis par jour. Une durée qui met en évidence un mode de vie majoritairement sédentaire. Le niveau de sédentarité est cependant inégal selon les pays.

    Interrogés sur les risques de santé associés à la sédentarité, seuls 28 % des Européens savent que la sédentarité a une incidence sur différents risques de santé  : obésité, maladies cardiovasculaires, diabète, dépression, anxiété, et cancers.
    72 % des Européens ignorent un ou plusieurs des risques cités. Le plus souvent, les risques méconnus par les Européens sont ceux liés au cancer, ou dans une moindre mesure ceux liés aux troubles psychologiques (dépression, anxiété) et au diabète. L’effet de la sédentarité sur l’obésité et les maladies cardiovasculaires est mieux identifié.

    Résultats de l’étude : Etude européenne sur la sédentarité, Attitude Prévention, mai 2018

  • Témoignages : difficultés d’accès aux soins

    La complexité du système et les pratiques de certains professionnels de santé freinent encore l’accès aux droits et aux soins de nombreuses personnes.
    Dans le même temps, une sous-utilisation des actions de recours a également été constatée, due à un manque d’information et à la complexité des procédures.

    La Fnars propose un recueil de témoignages anonymisés qui permettent d’identifier les difficultés d’accès aux soins.


    Observatoire santé solidarité, Fnars - Novembre 2016 - Avril 2018

  • Etats généraux de bioéthique

    La France a été pionnière en matière de législation dans le domaine de la bioéthique, de la loi de 1988 à sa dernière révision en 2011.

    La loi relative à la bioéthique pose un ensemble de règles juridiques gouvernant l’ensemble des pratiques médicales et/ou de recherche, dont l’objet est le corps humain et l’embryon en tant que ressource ou entité biologique.
    Ses modalités d’examen suivent un processus officiel, préalable à l’adoption d’éventuelles modifications législatives pour adapter le droit aux évolutions de la science en se donnant les moyens d’une réflexion rigoureuse.

    Rapport de synthèse du CCNE sur les états généraux de bioéthique, 5 juin 2018

  • Ma thèse en 180 sec : comprendre le lien entre précarité et jardinage

    À l’échelle des régions – alors que les métropoles maintiennent une croissance relativement soutenue –, les centres urbains pris dans l’étau d’une forte concurrence à l’international et d’un relatif enclavement géographique entrent dans des processus de déclin urbain.
    Les taux de chômage et de pauvreté augmentent, la vacance s’intensifie, les entrepreneurs partent vers des horizons plus rentables et les budgets publics s’en voient d’autant plus restreints pour ceux qui, malgré tout, choisissent de rester.

    Néanmoins, des citadins en situation de précarité s’adaptent à la crise, se réappropriant les espaces libres dans l’objectif d’améliorer leurs conditions de vie.

    Jardiner en ville pour faire face à la précarité, Damien Deville Agroécologue et anthropologue de la nature - Coprésident de l’association AYYA, INRA 10 juin 2018

  • BO du documentaire : « De chaque instant »

    “De chaque instant”, le nouveau documentaire de Nicolas Philibert (“Etre et avoir”), tourné dans un Institut de formation en soins infirmiers, sort en salles le 29 août 2018.

    Info + :

    Le recrutement des étudiants infirmiers se fera donc, à partir de la rentrée 2019, à partir de la plateforme Parcoursup. C’est ce qu’a confirmé Stéphane Le Bouler, qui conduit la Mission sur l’universitarisation des formations lors de la première journée du congrès du CEFIEC 2018.

    Interrogations sur le processus de recrutement des étudiants en IFSI, Cadre de santé.com, jeudi 7 juin 2018, par Bruno Benque