Actualités disciplinaires

Les articles RSS

  • Vidéos : assurance maladie

    Le site de l’Assurance Maladie propose une série de mini-vidéos : « C’est quoi son rôle ? » - « Elle fait quoi pour protéger les plus fragiles ? » -"Et pour simplifier mes démarches, elle fait quoi l’Assurance Maladie ?"- « En matière de prévention, elle fait quoi l’Assurance Maladie ? »-

  • Vidéos : Data Science vs Fake

    Fake news ? ou vrais news ?... à découvrir en vidéos : Le vaccin contre la rougeole n’est pas indispensable ; On n’utilise que 10% de notre cerveau ; Les garçons sont meilleurs en science ; On ne meurt plus du sida aujourd’hui ; L’espérance de vie ne cesse d’augmenter ...

  • Dossier de presse sonore : vaccination, la min info

    Ce dossier de presse sonore "Vaccination : la minute info" est un véritable support de prévention, il comporte 10 chroniques d’information d’1 min.30 sous forme d’interviews d’experts (praticiens, institutionnels mais aussi Mme la Ministre Agnès Buzyn).

  • Webdoc : Les oubliés du bidonville de la Butte

    Le bidonville de la Butte de Montarcy, à Méry-sur-Oise, abrite une trentaine de familles roms. Tolérés par la mairie mais régulièrement déplacés, les habitants, isolés en pleine campagne sans eau ni électricité, tentent tant bien que mal de se stabiliser. Les aspirations ici sont simples : trouver un travail, un logement, nourrir les enfants et vivre dignement.

  • L’économie de la santé en images

    À l’occasion de la Journée Mondiale de la Santé, la Cité de l’Economie retrace en images et en chiffres les enjeux économiques que porte ce secteur : forfaits hospitaliers, marché des médicaments, numérus clausus, sécurité sociale.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)

Sélections

  • Tableau de bord de la précarité énergétique

    Ce document a pour vocation de rassembler les principaux indicateurs permettant de quantifier l’ampleur du sujet (« les indicateurs de quantification »), de comprendre l’environnement et les effets de la précarité énergétique (« les indicateurs de contexte »), de faire état des difficultés concrètes des ménages (« les indicateurs de difficultés des ménages à payer les factures »), et de dresser un bilan des principaux dispositifs de lutte contre le phénomène (« les indicateurs de suivi des dispositifs financiers nationaux »).


    Le tableau de bord 2018, ONPE, 22.11.18

  • Coup d’envoi de « Ma santé 2022 »

    Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a donné ce 19 novembre le coup d’envoi du déploiement de la stratégie « Ma Santé 2022 ».

    MA SANTÉ 2022, EN BREF

    La médecine de ville s’organise mieux et les professionnels travaillent ensemble : Ma Santé 2022 propose de créer dans chaque territoire un véritable projet de soins qui associe tous les professionnels de santé, hospitaliers, ambulatoires et médico-sociaux. Médecins, pharmaciens, infirmiers, kinésithérapeutes, etc. doivent rassembler leurs compétences
    et leurs moyens, et les mettre au service de la santé des patients de leur territoire.

    Les patients sont mieux orientés et les moyens médicaux mieux répartis : Avec Ma Santé 2022, c’est une organisation des activités des établissements qui s’adapte aux besoins des territoires selon 3 niveaux :

    • Les soins de proximité
    • Les soins spécialisés
    • Les soins ultra-spécialisés nécessitant des plateaux techniques de pointe.
      Cette organisation garantira une meilleure orientation des patients et favorisera la qualité des parcours de soins.

    Les formations et les métiers s’adaptent aux nouveaux enjeux :
    L’attractivité des métiers pour l’ensemble des professionnels de santé passe par une refonte des études en santé pour mieux préparer les futurs soignants au système de santé de demain : le concours d’accès aux IFSI est supprimé, le numerus clausus sera supprimé en 2020, our les étudiants en médecine, le cursus de formation du 2ème cycle sera réformé...

    Agnès BUZYN donne le coup d’envoi du déploiement de « Ma santé 2022 »

  • Affiches : choléra-morbus à Orleans en 1832

    Les affiches administratives témoignent des missions de salubrité et d’hygiène publique assurées par une municipalité.
    Plusieurs spécimens d’affiches évoquent ces problématiques, et notamment sous l’angle de l’enrayement de la propagation des maladies. C’est le cas par exemple en 1832. L’Europe connaît sa deuxième pandémie de choléra-morbus. Paris, située à une heure d’Orléans, est touchée dès le 26 mars, date à laquelle le premier cas est attesté. Dans la capitale, 19 000 victimes sont dénombrées en six mois, autant qu’à Marseille.

    Les affiches éditées à Orléans montrent que la municipalité, sous les directives de l’Etat, s’empare du problème dès le 2 avril. Une première affiche indique qu’une commission de salubrité publique est créée. Elle est chargée de rédiger les instructions pour prévenir et atténuer la propagation du choléra. Ces instructions sont imprimées afin que la population puisse en prendre connaissance, notamment par le biais du bouche à oreille puisqu’un certain nombre d’Orléanais ne sait sûrement pas lire à l’époque.

    Téléchargez les affiches :

    Mots de maux : Prendre en charge l’épidémie de choléra