Le cas des études d’impact en santé

La promotion de la santé ne relève pas seulement du secteur de la santé. La Charte d’Ottawa de novembre 1986 promeut que « La promotion de la santé a pour but de donner aux individus davantage de maîtrise de leur propre santé et davantage de moyens de l’améliorer ».
Il est désormais admis que tous les secteurs peuvent influencer la santé. L’aménagement et l’urbanisme constituent des leviers essentiels aux réflexions et actions sur la santé et le bien-être des individus, au même titre que l’ensemble des secteurs de l’action publique (école, travail et environnement).

L’Évaluation d’impact en santé (EIS) constitue l’un des outils au service des collectivités territoriales pour contribuer à une amélioration de la santé par le cadre de vie et pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Retrouver une approche urbaine favorable à la santé - Le cas des études d’impact en santé - Apur, Juillet 2018

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)