DEPICT : les ados face au tabac, émergence d’inégalités sociales

La France a un des taux de tabagisme les plus élevés parmi les pays occidentaux, particulièrement chez les adolescent.e.s, avec 61% des lycéen.ne.s déclarant avoir déjà fumé une cigarette au cours de leur vie et 23% fumant de manière quotidienne.

Le niveau de tabagisme est stable depuis les années 2000, même si les pourcentages de fumeur.se.s parmi différents groupes socioéconomiques ont évolué avec le temps : le taux de tabagisme a particulièrement diminué chez les personnes les plus diplômées et les plus favorisées en termes de statut d’emploi et de niveau de revenus. Ainsi, en 2016, la prévalence du tabagisme quotidien était presque deux fois plus importante parmi les adultes sans diplôme que chez celles et ceux ayant un diplôme supérieur au baccalauréat.

Plusieurs études françaises ont montré l’émergence de ces inégalités sociales dès l’adolescence, une période clé du point de vue de l’initiation du tabac.
En effet, la précocité de l’initiation du tabac et le tabagisme régulier à l’adolescence prédisent un risque élevé de dépendance à la nicotine à l’âge adulte.

Les adolescent.e.s face au tabac : émergence précoce des inégalités sociales. L’étude nationale DePICT (2016), Beh, Fabienne El-Khoury Lesueur, Camille Bolze, Maria Melchior, 29 mai 2018

Le tabac est la 1ère cause de cancers, loin devant d’autres facteurs de risque. Chaque année, il est responsable de 45 000 décès par cancer.
Test en ligne de l’InCa : Tabac et cancers

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)