Aides sociales : réformer le système ?

En 2016, le niveau de vie des 10% de Français les plus riches était 23 fois supérieur à celui des 10% les plus pauvres, avant l’impôt et la distribution des aides. Après, l’écart se réduit à 5,7.

Et les prestations sociales pèse pour 65% de la réduction de ces inégalités (beaucoup plus que l’impôt).
Parmi les prestations qui ont le plus d’impact, les aides au logement représentent 17% du revenu des 20% des Français les plus pauvres, la prime d’activité et les minimas sociaux tout autant, 17%.

Et ces aides sont plutôt bien ciblées, puisque c’est en France que la part de la population qui vit en état de très grande pauvreté, donc à 40% du revenu médian, est la plus faible d’Europe : 2,8%.
Au seuil de 60% (qui est la définition du seuil de pauvreté), nous comptons quelque 9millions de pauvres. C’est beaucoup trop mais, mais cela reste, en Europe, l’un des taux les plus faibles.

Aides sociales : pourquoi vouloir réformer le système ?, France Culture, 31/05/2018

Les aides sociales en France sont-elles inefficaces pour lutter contre la pauvreté ? Europe 1, 1 juin 2018

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)