Inégalités sociales et territoriales de santé

- > Les inégalités sociales et territoriales de santé (ISTS) demeurent en France à des niveaux élevés.

- > Les inégalités sociales de santé (ISS) se distribuent selon un gradient social : En règle générale, les individus qui ont un statut social plus élevé sont en meilleure santé que ceux qui sont juste au-dessous et ainsi de suite jusqu’aux plus démunis.

- > Elles commencent dès le plus jeune âge : pour les femmes sans aucun diplôme le risque de mettre au monde un enfant de petit poids (<2500gr) est 50% plus élevé que pour celles ayant le bac.
Elles se traduisent par exemple chez les hommes par un écart de 13 ans de l’espérance de vie entre les plus aisés et les plus modestes et 8 ans pour les femmes. On observe depuis les années 2000 une accélération de la prise en compte des ISS : elles sont à présent une priorité de l’agenda politique.

- > Les déterminants socio-économiques et territoriaux de la santé interagissent et influent sur l’état de santé d’une personne tout au long de la vie.
Le niveau de « littératie en santé » (compétence à accéder, comprendre, évaluer et utiliser l’information en vue de prendre des décisions concernant sa santé) est un déterminant social de la santé essentiel.

Inégalités sociales et territoriales de santé, Santé Publique France, 06.04.18

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)