Surveiller la santé des populations et ses déterminants

Du latin vulnus, vulneris (la blessure) et vulnerare (blesser), selon le dictionnaire La-rousse, le vulnérable est celui « qui peut être blessé, frappé », « qui peut être facilement atteint, qui se défend mal ». Il a pour synonyme les termes « fragile  » et « sensible  ». La vulnérabilité désigne ainsi, dans le langage courant, « une potentialité à être blessé » [Soulet, 2005].

Déterminants de la vulnérabilité

La vulnérabilité d’un individu ou d’une population peut être vue comme dépendante de trois éléments inducteurs : l’exposition à des facteurs de risque et des facteurs déterminants, la sensibilité à ces facteurs et la capacité de contrôle (ou adaptabilité).

Surveillance de la santé des populations en situation de vulnérabilité

1. Faut-il surveiller la santé de ces populations ?

  • Point de vue scientifique : la surveillance de la santé des populations en situation de vulnérabilité apporte sans aucun doute un enseignement sur les inégalités sociales de santé.
  • Point de vue de l’éthique : s’intéresser à la santé des populations en situation de vulné-rabilité peut parfois faire redouter leur stigmatisation et amener, sinon au renoncement de la surveillance épidémiologique, au moins à un ensemble de questions relatives aux con-séquences de celle-ci sur la population étudiée et à la minimisation des objectifs initiaux.

2. Choix des populations à surveiller
Si l’on part du postulat qu’il est pertinent de surveiller la santé (maladie et facteurs de risque) des populations en situation de vulnérabilité (avec les conditions énoncées précédemment), nombreuses sont ces populations qui pourraient faire l’objet d’enquêtes ou de surveillance spécifiques.

3. Quelles maladies et quels facteurs de risque faut-il prendre en compte ?
Pour une population en situation de vulnérabilité devant faire l’objet d’une surveillance épidémiologique, se pose la question du choix des déterminants, des entités patholo-giques et des facteurs de risque à prendre en compte. Ce choix dépend en effet de la population vulnérable que l’on choisit d’étudier.

4. Comment surveiller ?
La surveillance épidémiologique des populations en situation de vulnérabilité est a priori similaire à celle que l’on préconise en population générale mais elle impose, plus qu’ailleurs, un ensemble de précautions d’ordre méthodologique, logistique, éthique.

Outils élaborés dans la cadre du programme « Inégalités sociales de santé », 2013-2015 / publié le 10.04.18, Santé Publique France

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)