Les décrocheurs de la Sécurité sociale

Par manque de moyens et d’informations, Raymonde, soixante-dix ans, et Hervé, quarante-trois ans, avaient renoncé à se soigner. Grâce à un dispositif récent, quatre agents de la CPAM de Dunkerque ont pu les repêcher. Leur vie en a été transformée !

Les « décrocheurs de la Sécu », ce sont ces 25 % de Français qui renoncent aux soins, bien souvent par manque de moyens, et que 21 caisses de la CPAM à travers la France se sont données pour mission d’aider depuis 2016.

Le dispositif porte un nom assez antipathique, la Pfidass, pour Plateforme d’intervention départementale pour l’accès aux soins et à la santé. Le programme repose sur avant tout une chaîne humaine entre les partenaires sociaux et les services de la CPAM. Les agents d’accueil, les centres et services sociaux, les médecins conseils de la sécu sont chargés de repérer, de convaincre et de suivre les décrocheurs, un peu comme on repêche des élèves en détresse.

A Dunkerque, quatre agents de la CPAM prennent en charge environ quatre-vingt dossiers chacun. En un an, la CPAM Flandres a pris en charge neuf cent cinquante décrocheurs. Les assures sont accompagnés sur une période de quatre-vingt cinq jours, variable selon les besoins… Parmi eux, Raymonde, qui avait renoncé aux soins faute de savoir comment remplir ses papiers, et Hervé, que nous avons rencontrés.

Les décrocheurs de la Sécurité sociale, France culture, 23/03/2018

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)