Le chômage : un problème de santé publique

Les études disponibles dans plusieurs pays et les quelques données obtenues récemment en France suggèrent que les conséquences du chômage sur la santé vont bien au-delà de l’augmentation de la fréquence des suicides.

L’incidence des pathologies chroniques, maladies cardiovasculaires et cancers en premier lieu, semble également fortement augmentée chez les chômeurs par rapport aux travailleurs.

Les mécanismes par lesquels le chômage est susceptible de dégrader l’état de santé sur le long terme sont encore à éclaircir : exposition accrue à des facteurs de risque comportementaux, accès réduit au système de soins, effets organiques plus directs sont autant de pistes possibles.
D’ores et déjà, il serait souhaitable que le corps médical soit sensibilisé sur les risques encourus par les chômeurs afin de les aider à les réduire autant que faire se peut.

Le chômage : un problème de santé publique majeur
La revue de l’IRES, n° 91-92, 2017, pp. 141-154

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)