L’ « empowerment » des patients questionne...

En France, plus de 80 % des programmes d’éducation thérapeutique du patient (ETP) sont mis en oeuvre en milieu hospitalier et sont ciblés sur des pathologies précises comme le diabète ou l’insuffisance cardiaque.

Les patients, les soignants, les formateurs et les chercheurs, s’accordent sur les dysfonctionnements d’un dispositif pourtant ambitieux.

Ils sont notamment liés à la lourdeur d’un dispositif qui n’associe pas suffisamment les bénéficiaires, au lieu de délivrance, au contenu des programmes, à la qualité de la relation soigné-soignants ou encore à celle de l’information délivrée.
De plus ces programmes, avec leurs limites, sont très rarement accessibles aux populations les plus vulnérables, plus encore qu’en dehors des grandes villes.

Le pouvoir d’agir « empowerment » des patients questionne l’éducation thérapeutique et ses acteurs, EHESP, janvier 2018

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)