Dématérialisation et accès aux droits de santé

L’arrivée du numérique dans la santé bouscule les pratiques et le rapport même à la santé. Si l’on pense d’abord aux objets connectés ou au développement de la télémédecine, l’accès aux droits en santé est également affecté par la dématérialisation des démarches administratives.

Les acteurs de terrain sont de plus en plus confrontés à des demandes d’accompagnement au numérique et sont peu outillés. En particulier, il y a quelques mois le Défenseur des droits et le CRÉDOC ont alerté sur les conséquences de la dématérialisation pour l’accès aux droits, notamment de santé, et les risques d’un accroissement des inégalités.

La dématérialisation, couplée à la fermeture d’agences de l’Assurance maladie, aboutit à une dépersonnalisation du service public.
Or tout le monde n’est pas égal devant une démarche administrative, d’autant plus si elle doit être réalisée en ligne sans aide. Si le numérique est présenté comme une modernisation et un gain de temps, il ne faut pas nier que de nombreuses personnes rencontrent des difficultés, du fait de leurs difficultés sociales, de leur âge, de leur compréhension de la langue française, …
Le numérique apparaît comme un obstacle supplémentaire à franchir : il accentue la complexité administrative pour accéder à ses droits.

Des acteurs du social et de la santé ont développé sur leurs territoires des actions ou projets pour faire face à cette dématérialisation et ses impacts sur les populations les plus en difficulté.

Dossier Ressources « Dématérialisation et accès aux droits de santé : Que faire face à la déshumanisation des services publics ? », novembre 2017

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)