Mortalité des personnes sans domicile

2016 marque les 5 ans de l’étude Dénombrer et Décrire, dont l’analyse a porté sur les données consolidées sur ces 5 années, soit 2764 personnes, dont 2369 « SDF » et 395 « Anciennement « SDF ».
499 décès de personnes « SDF » ont été signalés en 2016.

  • On note une progression des signalements des décès depuis 2012, avec une stabilisation autour de 500 décès par an depuis 2014.
  • L’âge moyen national au moment du décès est resté stable autour de 49 ans les trois dernières années. L’âge moyen de décès est plus élevé en IdF (53 ans), mais est en baisse continue depuis 2012 (4 ans de perdus). En Régions il est plus faible que la moyenne nationale (48 ans) et stable depuis 2012.
  • Les personnes anciennement « SDF » vivent de plus en plus longtemps (62 ans).
    Elles gagnent en moyenne entre 2012 et 2016, 11 ans de vie par rapport à la moyenne d’âge au décès des personnes « SDF ».
  • Les femmes « SDF » (9,2% des décès entre 2012 et 2016) meurent plus jeunes que les hommes (46,3 ans contre 49,9 ans pour les hommes)
  • Les migrants de Calais sont visibles dans les statistiques, leur moyenne d’âge au décès (26 ans) fait baisser l’âge moyen en Région Hauts-de-France. Leurs causes de décès sont également différentes dues à la forte fréquence des accidents sur la voie
    publique.

Mortalité des personnes sans-domicile 2012/2016. Enquête : dénombrer et décrire, Collectif Les morts de la rue, novembre 2017, 154 p.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)