Les effectifs de l’ACS poursuivent leur progression

Depuis juillet 2016, le nombre de personnes ayant souscrit un contrat de complémentaire santé grâce à l’ACS a fortement progressé, de près de 9 % en un an.
Le taux d’utilisation des chèques ACS, en moyenne de 77 %, augmente avec l’âge ; il atteint plus de 90 % pour les plus âgés.

L’utilisation de l’aide pour souscrire un contrat est inégale sur le territoire. Pour la première fois, un taux d’utilisation de l’attestation est calculé par département ; ce taux varie de 47 % à 91 % selon le département.
La réforme a conduit à une amélioration significative du niveau de garantie des contrats souscrits et ce, alors même que leurs prix ont baissé.

L’analyse des dépenses de santé1 des assurés montre que les bénéficiaires de l’ACS contribuent directement pour 6 % au financement de ces dépenses, la participation
de l’assurance maladie obligatoire s’établissant à 60 % et celle de l’assurance complémentaire à 34 %.
Pour certains postes toutefois, la participation de l’assuré reste importante : les bénéficiaires de l’ACS financent directement entre un tiers et deux-tiers de leur dépense en prothèses dentaires selon le contrat souscrit. Cette participation est encore plus élevée pour l’optique et l’audioprothèse.

RAPPORT ANNUEL SUR L’AIDE AU PAIEMENT D’UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ
Bénéficiaires, prix et contenu des contrats ayant ouvert droit à l’aide, Octobre 2017, Fond CMU

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)