Handicap dans les territoires fragiles : accéder à ses droits

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et certaines zones rurales accueillent plus souvent que d’autres territoires des personnes en situation de handicap, également exposées à des difficultés d’accès aux droits.
4,6 % des résidents de 15 à 64 ans des QPV sont allocataires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), contre 2,4 % des résidents des unités urbaines englobantes.

Le dernier comité interministériel du handicap (CIH), qui s’est réuni le 20 septembre 2017, a réaffirmé l’engagement de l’ensemble des ministres au service de la priorité pour le quinquennat que constitue le handicap. Le CIH a validé une orientation portée par le ministère de la Cohésion des territoires visant à conforter l’accès aux droits et l’accompagnement des personnes en situation de handicap des territoires vulnérables (QPV et territoires ruraux).

L’enquête sur l’implication territoriale des MDPH, réalisée par le CGET et la CNSA au printemps 2017, tend à montrer que le déploiement des mesures du CIH de 2016 se concrétise plus rapidement dans les territoires ruraux que dans les QPV.

[En bref #42] Handicap dans les territoires fragiles  : accéder à ses droits, plus facilement, Cget, Publié le 22/09/2017

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)