Vidéo : Une vie sous ordonnance

Dans le documentaire « Une vie sous ordonnance », malades et soignants évoquent les raisons de ce qu’on appelle l’inobservance thérapeutique.

Les thérapies orales, avancée médicale majeure que personne ne conteste, représentent aujourd’hui 25% des traitements anticancéreux. De quoi, a priori, simplifier grandement la vie des malades : plus besoin de se rendre à l’hôpital de patienter des heures en salle d’attente, puis en salle de chimio, de supporter d’effroyables effets indésirables.
Il suffit d’avaler son ou ses comprimé(s) à la maison. Etrangement pourtant, ces nouvelles thérapies à domicile s’accompagnent d’un taux d’inobservance dépassant les 20%, preuve qu’ingurgiter un traitement anti-cancéreux n’est pas aussi facile, que cette maladie n’a décidément rien à voir avec une bronchite…

Vidéo du laboratoire Novartis, en partenariat avec 10 associations de patients, 25.09.17

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)