Morts maternelles : mieux comprendre pour mieux prévenir

Pour la période 2010-2012, 256 décès maternels ont été identifiés, ce qui représente 85 femmes décédées par an en France d’une cause liée à la grossesse, à l’accouchement ou à leurs suites.
Ce chiffre correspond à un ratio de mortalité maternelle (RMM) de 10,3 pour 100 000 naissances vivantes, stable par rapport à la période précédente 2007-2009, et dans la moyenne des pays européens.
Cependant, 56 % de ces décès sont considérés comme « évitables » ou « peut-être évitables » et dans 60 % des cas les soins dispensés n’ont pas été optimaux, ce qui témoigne d’une marge d’amélioration.

Certaines inégalités de mortalité maternelle restent inchangées et très préoccupantes :

- Il s’agit de disparités territoriales : 1 mort maternelle sur 7 survient dans les DOM, et le ratio de mortalité maternelle dans les DOM est 4 fois celui de la métropole ;

- et de disparités sociales : la mortalité des femmes migrantes reste 2.5 fois celle des femmes nées en France, surmortalité particulièrement marquée pour les femmes nées en Afrique subsaharienne dont le RMM est 3,5 fois celui des femmes nées en France.

Les morts maternelles en France : mieux comprendre pour mieux prévenir, Santé Publique France, 22.09.17

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)