Perturbateurs endocriniens : accélération des mesures nationales

Les Etats membres ont adopté la définition des perturbateurs endocriniens utilisés dans les pesticides.
Dans le même temps, la Commission européenne a pris des engagements pour accélérer sa politique de lutte contre ces substances chimiques interférant avec les systèmes hormonaux.

  • l’application immédiate des nouveaux critères aux substances en cours de réévaluation au niveau communautaire ;
  • le lancement d’une stratégie européenne prenant en compte toutes les expositions possibles, notamment dans les jouets, les cosmétiques et les emballages alimentaires ;
  • la mobilisation de 50 millions d’euros complémentaires en faveur de la recherche sur les effets des perturbateurs endocriniens, dès 2018 ;
  • la présentation rapide d’une évaluation de l’efficience de ces critères et de l’effet des exemptions introduites.

Pour protéger au mieux la santé des Français, Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, et Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ont pris des mesures nationales complémentaires.

- > Le communiqué de presse, 4 juillet 2017
- > La liste des mesures nationales
- > Site du Ministère des solidarités et de la santé : Perturbateurs endocriniens : accélération des mesures nationales

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)