Reconnaisance d’un problème de santé publique : l’ambroisie

L’Ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.) est une plante invasive originaire d’Amérique du Nord introduite en France métropolitaine vers 1860 et qui s’est étendue d’année en année sur l’ensemble de notre territoire.

Le pollen d’ambroisie provoque d’importantes réactions allergiques chez les personnes sensibles, qui se manifestent par des rhinites sévères associées dans certains cas à des conjonctivites et à des troubles cutanés de type urticaire et eczéma.

En Auvergne-Rhône-Alpes, région française dans laquelle l’Ambroisie à feuilles d’armoise est la plus présente, l’ARS a estimé qu’en 2016 plus de 400 000 habitants de la région (presque 8% de la population régionale) ont dû consulter leur médecin en raison de troubles causés par cette plante.

Un décret du 26 avril 2017, complété par un arrêté du même jour, précisait les modalités de lutte contre l’ambroisie à feuilles d’armoise.
L’arrêté du 2 juin 2017 désigne Fredon-France pour l’animation et le fonctionnement d’un centre national de référence de prévention et de lutte contre les ambroisies, dénommé « Observatoire des ambroisies ». Fredon-France.

Plus précisément, l’arrêté du 2 juin 2017 confie à Fredon-France 3 missions, qui sont celles de tout centre de référence :
- > l’information du public,
- > la valorisation et la diffusion des connaissances scientifiques,
- > la valorisation, la diffusion et la coordination des actions de prévention, de lutte, de formation et d’information menées sur l’ensemble du territoire.

Le communiqué du ministère des Solidarités et de la Santé du 23 juin 2017.
Le dossier du ministère de la Santé sur la lutte contre l’ambroisie.
L’arrêté du 2 juin 2017.
Le site de Fredon France.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)