La protection sociale en France et en Europe

En France, l’année 2015 est marquée par une légère amélioration de la conjoncture économique ; le PIB progresse de 1,1 % en volume.
En 2015, les dépenses de protection sociale, qui s’élèvent à 746,6 milliards d’euros, progressent à un rythme moins élevé.

  • Les prestations « santé » :
    Les prestations liées à la santé, soit environ 34,9 % de l’ensemble des prestations de protection sociale, sont moins dynamiques en 2015 : elles augmentent de 2,0 % contre +2,5 % en 2014. Parmi elles, les dépenses maladie (fiche 10), principale composante du risque santé, s’élèvent à 200,2 milliards d’euros. Ces dépenses croissent de 2,2 % en 2015, après +2,5 % en 2014. En particulier, les soins pris en charge par l’assurance maladie et par l’État, qui représentent environ les trois quarts du risque maladie, ont progressé de 2,2 % en 2015 (après +2,7 % en 2014).
  • Les dépenses « pauvreté-exclusion sociale » :
    Les prestations du risque pauvreté-exclusion sociale (fiche 18), qui s’élèvent à 20,7 milliards d’euros en 2015, augmentent à un rythme moins rapide qu’en 2014 (+2,2 %, après +5,8 %). Représentant 61 % des dépenses du risque, les dépenses de RSA augmentent de 5,2 % en 2015, après +9,6 % en 2014.

La protection sociale en France et en Europe en 2015 - résultats des comptes de la protection sociale, édition 2017, DREES, publié le 22.06.17

Vue d’ensemble

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)