Chapitre corpulence de l’étude Esteban

Le PNNS a été mis en place en 2001, avec pour objectif général d’améliorer la santé de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs, à savoir la nutrition.

Programmé initialement sur une durée de 5 ans (PNNS 1 2001-2005), il a été prolongé en 2006 (PNNS 2 2006-2010), puis en 2011 (PNNS 3 2011-2015).
Cette troisième édition du PNNS avait inscrit dans ses objectifs la reconduction de l’Étude nationale nutrition santé (ENNS) afin de disposer de données fiables d’évolution de la situation en matière de surveillance nutritionnelle.

C’est dans ce cadre que Santé publique France a mis en place l’Étude de SanTé (étude Esteban) pour répondre à des objectifs de biosurveillance, de surveillance des maladies chroniques et de surveillance nutritionnelle.

Bien que tous les objectifs du PNNS 3 n’aient pas été atteints (par ex. une diminution de la prévalence du surpoids et de l’obésité), la comparaison des résultats des enquêtes Esteban et ENNS indiquent une stabilisation du surpoids et de l’obésité chez l’enfant et l’adulte.
Cependant l’influence du niveau scolaire persiste en matière de corpulence. Ces résultats confirment donc la nécessité de prendre en compte les inégalités sociales de santé dans la définition et la mise en place des politiques de santé publique.

Etude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition (ESTEBAN 2014-2016). Volet Nutrition. Chapitre Corpulence, Santé publique France, 2017-06, 42 p.

Corpulence des enfants et des adultes en France métropolitaine en 2015. Résultats de l’étude Esteban et évolution depuis 2006, Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), n° 13, 2017-06, pp. 234-241

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)