Je parle, tu dis, nous écoutons...

En France, la tradition humaniste veut que seule la culture écrite ait une valeur scientifique confirmant ainsi sa domination sur l’oral et la culture orale des personnes non lettrées.

Pourtant, si l’école est consubstantiellement liée à l’écriture pour certains (cf. Goody, 1994 par exemple) d’autres déclarent que la femme et l’homme sont des êtres de paroles et que c’est le langage qui est au coeur de la transmission des connaissances.

Dans le contexte scolaire, le mode parlé n’est pas encouragé, et même souvent interdit et dévalorisé face à un oral scolaire qui se réfère à l’écrit.
Pourtant, l’oral peut être enseigné de façon explicite au même titre que l’écrit. Ancré dans les activités des élèves dans ces situations, quelles que soient les disciplines, l’élève peut être amené à débattre, expliquer, commenter, exposer...

Je parle, tu dis, nous écoutons : apprendre avec l’oral N°117 - avril 2017 - Ifé

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)