Renoncement aux soins : nouveau dispositif

L’assurance maladie déploie progressivement, en lien avec la démarche Planir, un nouveau dispositif de lutte contre le renoncement aux soins : lancé depuis novembre 2014, ce dispositif va être généralisé à l’ensemble du territoire à travers trois vagues successives du 1er avril 2017 à la mi-2018.

Concrètement, lorsqu’une difficulté d’accès aux soins est repérée, la réponse de l’Assurance Maladie, avec l’aide de ses partenaires, consiste en un accompagnement cousu main à trois niveaux :

- > un bilan exhaustif des droits aux prestations intégrant une explication approfondie de leurs usages (allant jusqu’à l’accompagnement dans la bonne utilisation du chèque ACS, par ex.) ;

- > une orientation dans le système de soins (par exemple comment trouver un gynécologue ou bien où s’adresser pour effectuer un bilan de santé) ;

- > un accompagnement au montage financier pour faire face à des restes à charge auxquels la personne, en raison de son « reste pour vivre », ne pourrait faire face.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)