Le logement d’abord et après ?

La mise en oeuvre de l’approche « logement d’abord » a, dans un premier temps, nourri beaucoup d’espoirs, mais a ensuite connu un relatif essoufflement face à divers obstacles qui ont empêché les acteurs locaux et nationaux de le mettre en place à plus grande échelle.

Fin 2016, dix ans après l’action des Enfants de Don Quichotte, l’Ansa et l’Action Tank Entreprise et Pauvreté ont jugé nécessaire de dresser un bilan de cette approche et d’identifier des actions qui favoriseraient son essaimage en France.

Ce rapport de l’Agence nouvelle des solidarités actives - mars 2017 analyse les avancées introduites par la politique du logement d’abord et ses déclinaisons expérimentales, mais aussi ses échecs et pistes d’amélioration pour une généralisation du modèle en France.

Quelques constats :
- > la situation des personnes sans domicile ou sans-abri ne s’est pas véritablement améliorée. Contrairement à sa vocation initiale, le DALO ne garantit pas un accès au logement pour tous.

- > les obstacles à l’essaimage du Logement d’abord : offre insuffisante de logements très sociaux, dispositif d’accompagnement sous-dimensionné/éclaté, un pilotage complexe des politiques d’hébergement et de logement .....

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)