IST chez les ados et jeunes adultes

La loi de modernisation de notre système de santé a réaffirmé l’enjeu majeur que constitue la santé sexuelle, notamment celle des jeunes. Elle peut être considérée comme les prémices de la stratégie nationale de santé sexuelle en cours d’élaboration, dans laquelle doit s’inscrire la lutte contre les IST.

Le Conseil national du sida et des hépatites virales a adopté un avis le 19 janvier 2017.

Face à l’augmentation des IST, dont le VIH, chez les jeunes, le CNS souligne la nécessité de coordonner tous les acteurs concernés, notamment au niveau régional. Il propose d’améliorer l’enseignement de l’éducation à la sexualité, notamment en renforçant le rôle de l’école et des professionnels qui y travaillent. De même, l’activité des médecins généralistes dans ce domaine doit être mieux appuyée et reconnue. Afin d’améliorer l’accès à la prévention et au dépistage, le CNS se positionne en faveur du développement d’une offre dématérialisée de prévention et de dépistage, dont l’auto-prélèvement. L’offre vaccinale contre les IST doit aussi être renforcée. Enfin, le CNS rappelle l’importance de la formation des professionnels de l’éducation et de la santé dans ce domaine.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)