Au Moyen-âge, les régimes étaient moins branchés légumes

Le Regimen Sanitatis Salernitanum (connu en français comme le Régime de santé de l’école de Salerne) fut créé, pense-t-on, par de grands médecins pour la royauté anglaise et transmis sous la forme d’un poème.

Il recommande, très spécifiquement, de consommer du vin rouge, des œufs frais, des figues et du raisin.
Il ne s’intéresse que peu aux légumes. C’est, à bien des égards, l’antithèse des régimes à la mode actuellement : il fait l’apologie du blé, met l’accent sur la viande et se compose de deux repas consistants, sans faire mention d’en-cas. L’eau est regardée avec méfiance et les jus de fruits n’y ont pas leur place.

Slate.fr - 20.02.2017

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)