Les pathologies liées au tabac chez les femmes : une situation préoccupante

Entre 2002 et 2015, l’incidence du cancer du poumon a augmenté de 72% chez les femmes, celle des hospitalisations pour bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) a doublé, et celle des infarctus du myocarde avant 65 ans a augmenté de 50%.
Le nombre de décès attribuables au tabagisme a été multiplié par deux sur la même période. Les femmes de 45-64 ans sont les plus impactées. De telles augmentations observées sur une période de 15 ans doivent être considérées comme un signal d’alarme.

La dénormalisation du tabagisme et l’accompagnement des fumeurs vers l’arrêt de toute consommation de tabac sont donc cruciaux. Faut-il pour autant une communication spécifique en direction des femmes ?
Si on peut répondre par l’affirmative pour les femmes enceintes, il ne semble pas nécessaire de faire une distinction hommes/femmes dans le dispositif grand public visant à inciter les fumeurs à s’arrêter ; en revanche, l’accompagnement vers l’arrêt porté par Tabac-Info-Service et les professionnels de santé pourrait comporter des spécificités, dont les contours restent à mieux définir à l’avenir grâce aux travaux de la recherche et aux expertises cliniques de terrain.

Bourdillon F. Éditorial. Les pathologies liées au tabac chez les femmes : une situation préoccupante. Bull Epidémiol Hebd.
2018 ;(35-36):682

Autre ressource sur le tabac :

Voir en ligne : BEH n°35-36/2018

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)