Versailles : le propre et le sale

, par Kathy Ajakane

Au temps de Louis XIV, le bain est prescrit pour des raisons médicinales... Le roi est alors obligé de se plonger dans des bains.
Les saignées, les purges et les bains participent à la propreté intérieure du corps. Il faut épurer le corps ; les « humeurs » ne doivent pas se corrompre et doivent être les plus propres possibles.


A l’époque, il existe qu’une seule salle de bains au Château de Versailles : il s’agit plutôt d’un « appartement des bains » construit pour impressionner la Marquise de Montespan favorite de Louis XIV. La baignoire ne sert pas au bain, mais à la détente et à la relaxation.
... mais alors, comment se fait la toilette ? il s’agit d’une toilette sèche, réalisée avec un linge imprégné d’acidité. Cette toilette est publique pour le roi.

A la cour, circulent de petits ouvrages appelés « Traité de bienséance » ou « Traité de civilités », tous insistent sur l’importance de la propreté. Mais à Versailles, la propreté se résume au paraître : le linge doit être blanc et est changé plusieurs fois par jour pour effacer la « crasse ».
Les apothicaires confectionnent des sachets de senteurs pour les habits, les perruques... on place des petits sachets sous les aisselles. Les parfums masquent les mauvaises odeurs.

Documentaire disponible sur la chaine « Toute l’Histoire »
https://www.youtube.com/watch?v=YcBG0AjSlhc

Documentaire de la chaine « Toute l’histoire » réalisée avec le soutien notamment de :
C. Pégard, Présidente de l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles
Beautrix Saule, directeur du Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
Mathieu Da Vinha, directeur scientifique du centre de recherche du château de Versailles

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)