Jeunes ruraux

, par Kathy Ajakane


Le Gouvernement a saisi le Conseil économique, social et environnementalsur la Place des jeunes dans les territoires ruraux.

« La place des jeunes dans les territoires ruraux »->Revoir l’intégralité des débats du mercredi 11 janvier 2017.

Les jeunes ruraux.ales entrent plus tôt sur le marché du travail. Selon le CREDOC, 59 % des jeunes ruraux.ales ont un emploi (contre 49 % des jeunes urbain.e.s) et les catégories ouvrier.e.s et employé.e.s y sont surreprésentées. Le taux de chômage des jeunes entre 18 et 24 ans domicilié.e.s dans les cantons ruraux très peu denses atteint 25,1 %, contre 27,1 % en zones urbaines. Pourtant, 24,4 % des jeunes de 18-24 ans sont ni en emploi, ni en formation dans ces cantons très peu denses, contre 20,8 % des jeunes urbain.e.s. Les différences femmes/hommes devant la formation et l’emploi sont fortes en zones rurales : parmi les demandeur.e.s d’emploi de moins de 25 ans, 61 % sont des femmes en ZRR. L’automobile est souvent la seule possibilité pour les déplacements quotidiens dans le rural, avec une mobilité plus couteuse qu’en ville.

https://youtu.be/HkQVr6AHseQ

La note de synthèse du Cese (février 2017) :

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)